Marie-Thérèse Vallier

Accompagner c’est être avec, donner du temps au temps, regarder, se laisser toucher, être touché et toucher, se laisser façonner mutuellement par l’autre. C’est aussi écouter avec tout son corps.

Je suis aumônier depuis 10 ans à Béthanie auprès de personnes porteuses de polyhandicaps, mission riche et qui m’invite à me dépouiller tout en m’emplissant de grande simplicité. J’ai appris à être présente avec tout ce que je suis, accompagnée et même devancée de Jésus pour être en vérité auprès de chacun.

Et si j’oubliais Jésus, ce sont eux qui me le rappelleraient. La lueur d’une bougie, un sourire, une caresse, un cri, quelques mots, des chants, une parole de Dieu, quelques nouvelles, un temps heureux parce que nous sommes simplement ensemble. Nous nous reconnaissons amis du Seigneur. Quand quelques-uns plus mobiles viennent vivre une célébration en paroisse, ils ouvrent en nous un chemin par leur joie d’être en communion en communauté. Nous accompagnons matériellement et eux se laissant conduire, ils nous invitent à profiter de l’instant présent, de ce plaisir de partager un verre, un gâteau, une sortie…. Un émerveillement et je reste en admiration devant cette manière de goûter la vie.

Chacun offre un accueil à cœur ouvert avec ce qu’il est et me donne d’être celle que je suis.

Et un accompagnement qui va jusqu’au bout avec les célébrations d’adieu de l’un, la rencontre de la famille et ce temps vécu ensemble dans nos chapelles. Chacun est digne ! Mais cela ne peut se faire sans le partage en équipe, lieu de ressourcement et d’appui, ce marcher ensemble et en cordée.

Et puis il y a d’autres manières de se faire le prochain de celui qui souffre de tant de maux au présent ! Des blessures qui peuvent rejaillir, des maladies psychiques, des enfermements sous contraintes… tant de détresses humaines… C’est ce que je découvre depuis 18 mois à Sainte Marie.

S’approcher, oser une parole, reconnaître l’autre comme étant une personne, ouvrir une conversation et laisser venir une parole, oser une question ou simplement s’asseoir à coté de…, partager un café sont autant d’ouvertures possibles. Seul celui qui a envi et se sentira en capacité osera se dire ou viendra au moment opportun nous rencontrer.

L’idée est de simplement ouvrir une porte qui permettra d’entendre une souffrance, la dépose d’un paquet dans la bienveillance, peut-être une parole en lien à Dieu si cela vient… Accompagner c’est se faire l’oreille qui écoute, le cœur qui reçoit, le geste ou le mot qui acquiesce et console. C’est parfois donner de faire aussi le pas supplémentaire qui ouvre un avenir et rien ne se fait sans la présence de l’Esprit recréateur. Il est grand le mystère de la VIE. Accompagner c’est aussi savoir se retirer sur la pointe des pieds et laisser l’autre faire son chemin. C’est demeurer dans le respect profond de celui qui a, un instant, osé donner sa confiance.

Accompagner c’est aussi ouvrir la porte de la chapelle pour un temps de cœur à cœur avec Dieu et parfois témoigner ouvertement de ce que Dieu a fait dans ma vie. Accompagner c’est être là présent au côté de et annoncer cette bonne nouvelle : « Tu es aimé de Dieu » même si ce n’est pas ainsi dit.

Mme Marie-Thérèse Vallier, en mission à Ste Marie (Privas) et Béthanie (Aubenas)

Laisser un commentaire

mersin eskort - eskort mersin - eskişehir eskort - eskort - escortmersin eskort - eskort mersin - eskişehir eskort - eskort - escort Ryan Finley Womens Jersey